Annonce de Jean Castex pour 2 milliards pour MaPrimeRenov’

L’État a mis en place le Plan relance et a fait de la rénovation énergétique l’une de ces priorités afin de réduire l’impact environnemental des logements ainsi que le coût de la consommation d’énergie pour les ménages. Il comprend plusieurs dispositifs dont MaPrimeRenov’, aide financière forfaitaire versée à l’issue des travaux réalisés par ses bénéficiaires et gérée par L’ANAH.

Prévision MaPrimeRenov’ pour 2022

Le jeudi 16 septembre, le Premier ministre Jean Castex s’est rendu sur un chantier de rénovation énergétique à Chilly Mazarin pour annoncer une nouvelle enveloppe de deux milliards d’euros pour ce dispositif phare de MaPrimeRenov’.

Cette année 500 000 dossiers ont été déposés, résultat tout à fait inédit comme l’a confirmé M. Castex qui fixe par la même occasion un nouvel objectif de 800 000 dossiers d’ici la fin 2021.

Le Premier ministre a ensuite précisé que les deux milliards d’euros consacrés à MaPrimeRenov’ serait « dépensé intégralement en 2021 alors que nous l’avions prévu pour deux ans » voilà pourquoi deux milliards supplémentaires sont prévus en 2022.

MaPrimeRenov' 2022

La finalité des aides au-delà de l’impact environnemental

Il souligne par ailleurs que 11,5 millions de logements privés sont encore très mal isolés et que 4,4 millions d’entre eux sont de véritables passoires thermiques.

Aujourd’hui, le cumul des aides permet de couvrir jusqu’à 90% des travaux pour les ménages les plus modestes et Jean Castex a rappelé que « c’est un facteur essentiel de la réussite écologique ».

MaPrimeRenov’ est un succès au regard de son ciblage car ce sont les ménages les plus modestes qui en bénéficient majoritairement. La répartition des montants des primes en 2021 le confirme : 59 % de ces montants sont attribués aux ménages très modestes, 22% pour les ménages modestes, 18 % pour les ménages intermédiaires et 1% pour les aisés. Le reste à charge apparait faible pour les très modestes (10% du prix global maximum).

On peut noter que les travaux des ménages les plus modestes contribuent aux gains énergétiques qui proviennent majoritairement de l’installation des systèmes de chaleur (64%) et du travail d’isolation thermique (32%).

Le Plan relance et notamment MaPrimeRenov’ ont connu un grand succès en 2021 et l’année 2022 s’annonce décisive. Néanmoins pour une meilleure efficacité, des délais de traitement des dossiers moins longs et une information plus claire voir un accompagnement du particulier est nécessaire pour pérenniser cette aide et convaincre encore plus de particuliers aux bénéfices de la rénovation énergétique et arriver ainsi à atteindre l’objectif du premier ministre Jean Castex.

Article précédent
Article suivant