Créer une chambre chaleureuse et adaptée au handicap

On a souvent tendance à sous-estimer les risques de la chambre. Mais avec environ un tiers de notre vie consacrée au sommeil, l’aménagement de cette pièce n’est pas superflu et doit être bien pensé :

  • Des aménagements simples amélioreront nettement le confort d’utilisation,
  • Les risques pourront être anticipés et limités (chutes, malaises, blessures musculaires, etc.).
    Les chutes et les blessures sont les problématiques principales à prendre en compte pour la chambre : un bon aménagement permettra d’anticiper ces risques, tout en améliorant le bien-être de l’usager.

Les volets roulants

Description

Ils permettent de fermer les volets sans ouvrir les fenêtres.
C’est une étape en moins dans la fermeture des volets, donc un gain de confort.
En choisissant de vous équiper de volets roulants, vous augmenterez la sécurité de votre logement.

Le volet roulant améliore également l’isolation de votre habitation : que ce soit en hiver ou en été, il contribue à améliorer votre confort et à réduire vos factures de chauffage ou de climatisation.

Enfin, l’ouverture et la fermeture des volets par appui sur un bouton évite le risque de blessure musculaire, contrairement à une manivelle manuelle.

La barre d’appui de lit

Description

Une barre latérale de redressement, ou barre d’appui de lit, apporte une aide à la stabilité pour s’asseoir et se lever. Un système qui facilite le passage des pieds hors du lit, évitant les risques de basculement en arrière.
Ainsi, la personne assise au bord du lit s’aide de la barre d’appui, qui offre un soutien appréciable pour se mettre debout ou se coucher.

Le parcours lumineux

Description

Ce dispositif est composé de prises radios, d’interrupteurs radios et de détecteurs de mouvement. Il suffit de brancher les éclairages existants sur les prises radios, pour que le capteur détecte le lever pendant la descente du lit. Tous les éclairages connectés au parcours vont alors s’allumer, sécurisant ainsi le trajet nocturne. Il est également possible d’allumer et d’éteindre le parcours lumineux manuellement, via l’interrupteur radio.
Pour pallier à un manque de luminosité concentré sur une zone de petite taille (inférieure à 2m de diamètre), vous pouvez installer une applique ou un spot à votre éclairage actuel, couplé au parcours lumineux radio.

Précautions à prendre

  • Hauteur interrupteur : entre 0,90m et 1,30m. La taille moyenne des Français est de 1,63m pour les femmes et 1,75m pour les hommes. La hauteur 0,90 – 1,30m correspond à la zone d’atteinte, c’est dans cette zone que l’angle du bras sera le moins important, limitant ainsi les risques de blessures. (source : Principes d’anthropométrie – INRS)
  • Eclairage recommandé (en lux) : 300 lux de jour selon les normes accessibilité handicap. Afin d’éviter l’éblouissement lors du lever la nuit, et donc les chutes, il est préférable de privilégier une luminosité plus douce, type veilleuse, car les personnes âgées sont plus sensibles à la lumière (+25% de sensibilité après 60 ans en moyenne). Cet éclairage doit avoisiner 50 lux (équivalent d’une rue de nuit bien éclairée). (sources : Normes accessibilité handicap

Alerte en cas de chute

Il est possible de porter un dispositif (bracelet ou médaillon) de téléassistance.
En cas de chute, il suffit d’appuyer dessus pour contacter un proche ou la plateforme d’assistance.

Article précédent
Article suivant