Que retenir de la Commission Européenne ?

L’objectif de neutralité carbone ou du moins de réduction substantielle des émissions de gaz à effet de serre est un objectif commun à de nombreux pays de l’Union Européenne, et le contexte géopolitique actuel accélère considérablement cet objectif.

3 axes de travail

La Commission a sélectionné 3 domaines de travail :
Économiser de l’énergie du côté de la demande ; diversifier les importations d’énergie du côté de l’offre et accélérer la transition vers une énergie propre

Quelle traduction concrète ?

Les différentes Directives en cours de révision dans le cadre du pacte vert « Fit for 55 » vont se concentrer sur ces 3 axes de travail.

Par conséquent, une obligation accrue de réduire la consommation d’énergie de 9 % à 13 % d’ici 2030 devrait être inscrite dans la directive sur l’efficacité énergétique.
Les États membres seront également encourager à mener des campagnes d’économie d’énergie ciblant les ménages et l’industrie.

Ainsi, un changement de comportement à court terme pourrait réduire la demande de gaz et de pétrole de 5 % et économiser environ 13 milliards de mètres cubes de gaz importé !

Les États membres sont également invités à élaborer des mesures fiscales pour encourager les économies d’énergie, telles que la baisse du taux de la taxe sur la valeur ajoutée sur les systèmes de chauffage économes en énergie, l’isolation des bâtiments et les appareils et produits économes en énergie.

Quelles conséquences sur la transition vers des énergies propres ?

Dans le cadre du Fit for 55, la Directive Renouvelables devrait également faire passer l’objectif 2030 de la part des renouvelables dans le mix énergétique de 40% à 45% (1236 GW au lieu de 1067 GW).

Une stratégie solaire européenne devrait être déployée pour doubler la capacité du solaire photovoltaïque d’ici 2025, installer 320 GW d’ici 2025 et 600 GW d’ici 2030.

Une obligation légale progressive d’installer des panneaux solaires sur les nouveaux bâtiments publics et commerciaux d’ici à 2025 et les nouveaux bâtiments résidentiels d’ici à 2029 est également prévue, de même que la création d’une alliance européenne de l’industrie solaire.

Comment diversifier nos importations d’énergies ?

Accélérer le développement de l’hydrogène :

• Objectif de production de 10 millions de tonnes d’hydrogène renouvelable,
• Importation de 10 millions de tonnes d’ici 2030,
• Construire 17,5 GW d’électrolyseur d’ici 2025.

Déployer un plan d’action Biométhane pour économiser 12 milliards de m2 de gaz importé :

• Opérer une nouvelle alliance industrielle pour le biométhane,
• Mettre en place des Incitations financières pour augmenter la production à 35 milliards de m3 d’ici 2030.

SONERGIA

Article précédent
Article suivant